L’art du discours ou comment bien pitcher en publique

orateur

En tant que leader ou chef de votre entreprise, tous les regards seront portés sur vous particulièrement lorsque vous vous exprimerez. Un des éléments que vous devez maîtriser seront vos qualités oratoire.

Les leaders, les dirigeants savent s’exprimer de manière très claire, faire des discours inspirants, convainquant. Pour réussir il vous faudra une certaine facilité d’élocution.

Nouveau ​votre heure de coaching​ offerte !

  • Comment créer le pitch parfait
  • Mise en application facile et immédiate
  • 6 ans d'expérience condensé en une formation

CLIQUER ICI POUR RESERVER


Cet article concerne surtout l’expression en public mais savoir faire preuve d’une certaine facilité verbale est devenu quasi obligatoire dans toutes les sphères de la vie sociale (parent, ami, séduction etc…).

Par ailleurs cet article complète celui sur le charisme puisque une personne qui sait bien s’exprimer est généralement associé à une personne charismatique.

El simplificator !

savoir communiquer

Un discours réussi est un discours qui est compris. Et oui un discours se fait toujours à double sens. il y a un émetteur et un récepteur. La plupart des gens ne se soucient pas réellement de la personne qui reçoit le discours et donc de la qualité de transmission de l’information. C’est ce manque d’attention qu’ils leur manquent pour faire de leur discours où paroles, des moments captivant.

Comment ne pas reproduire cette erreur ? Un des éléments clés qui fera de vous un bon orateur sera votre capacité à expliquer de manière simple des éléments a priori compliqué.

La qualité naturelle d’un grand leader et celle d’un simplificateur. Un leader sait exprimer une solution de manière simple de sorte que tout le monde puisse la comprendre. Ainsi il s’assure de pouvoir toucher un maximum de personne et il rend son discours beaucoup plus impactant.

Une étude américaine à démontré que la capacité moyenne d’attention d’un être humain est approximativement 15 secondes voir moins selon les circonstances. Vous comprenez donc ici l’intérêt de savoir faire passer des messages rapidement même lorsque le sujet est compliqué.

qualité oratoire

Tout le monde peut compliquer n’importe quel sujet en faisant du jargonnage et en s’appropriant certaines règles spécifiques à certaines sujet. En revanche malgré les apparences, il est très difficile de simplifier. La simplification d’un sujet sous-entend que vous ayez parfaitement compris, assimilé et êtes en capacité de leur reformuler avec des mots adéquat.

Vous comprenez maintenant également pourquoi bien souvent les scientifiques ne sont pas vraiment de grands orateurs. En effet, ils ont la fâcheuse tendance à s’épanouir avec des termes un peu obscures pour le grand public et dans un certain jargonnage que peu comprennent. Ce défaut est également observable dans d’autres corps de métier où une forme d’expertise est obtenu ou requise.

Le souci c’est que lorsque l’on est trop familiarisé avec un sujet donné on est parfois atteint d’une forme de myopie et de mutisme qui nous empêche non seulement de voir les choses sous l’angle où les autres personnes le voit mais qui nous empêche aussi de faire en sorte que ces mêmes personnes puissent les comprendre. En tant que chef d’entreprise ne tombez pas dans ce piège.

Lisez, parlez, écoutez !

Comment simplifier des sujets complexes, quelques règles pour devenir un expert en simplification :

Lisez et lisez beaucoup !!! En plus de vous approprier des nouveaux thèmes , vous pourrez ainsi rencontrer des mots nouveaux. Ne laissez échapper aucun mot dont vous ne connaîtriez pas le sens. Le but étant d’augmenter votre vocabulaire. Ainsi vous pourrez vous adapter à n’importe quel interlocuteur.

Écouter : Écouter toutes les opportunités qui s’offriront à vous. Écouter des personnes qui maîtrisent déjà l’art de discourir. Cependant je vous je vous déconseille les hommes et femmes politiques qui sont bien souvent ni plus ni moins que des perroquets et qui répètent des phrases banales. Focaliser vous surtout sur des maîtres de conférences où certains coach qui peuvent t’être de bon exemple en la matière.

Parler : faites en sorte de prendre des risques dans des conversations intéressantes. Osez demander des détail sur le raisonnement de votre interlocuteur. Non seulement il s’en sentira valorisé mais en plus vous vous aurez l’habitude de comprendre le mode de pensé des gens. Demander les détail de la réflexion de votre interlocuteur et devenez expert dans la synthétisation.

Une autre manière de simplifier un discours au-delà de changer des mots compliqués et de se limiter à expliquer les grandes lignes. Il n’est pas toujours nécessaire d’entrer en profondeur dans certains sujets. Parfois il suffira simplement de faire ressortir les points importants du problème ou du raisonnement que vous souhaitez mettre en avant

Soyez convaincant, soyez contagieux

Beaucoup pensent que pour être convaincant il s’agit de disposer de compétences reconnues dans un domaine notamment professionnel. Certaines études ont démontré que certains leader savent se montrer extrêmement convaincant bien qu’il ne soit pas pourvu d’un fort charisme et encore moins d’expertise. Comment font ils ?

soyez contagieux

Lorsque quelqu’un cherche à faire partager sa passion, son enthousiasme, son engagement sur un sujet ou une cause qui lui tient à cœur il capte automatiquement l’intérêt de ceux qui l’écoute. Cela lui permet de naturellement convaincre.

Cette observation nous permet de nous rendre compte qu’il est important pour vous de savoir stimuler votre propre pouvoir de conviction en cherchant tout simplement les sujets qui vous font vibrer et qui vous donnent envie de transmettre votre message. Comme on le dit très souvent dans le milieu de la vente : « si vous êtes convaincu alors vous serez convaincant ».

Recherchez les différents éléments dans votre message et mettez les en évidence de sorte qu’ils suscitent l’intérêt et l’enthousiasme de votre auditoire. C’est une capacité très utile lorsque par exemple vous cherchez des capitaux où que vous vous devez présenter un nouveau produit à un client.

Plutôt que d’espérer que tout cela se passera bien trouvez plutôt un aspect de ce produit ou du projet qui vous semble être le plus intéressant et concentrez-vous dessus

Le discours : la forme… ET le fond

forme discours

Il est vrai que les mots en eux-mêmes n’entrent que pour une petite partie dans le fait de vous montrer convaincant. Restez donc vigilant quant au contenu de votre message qui pourra affecter votre crédibilité.

Posez-vous les bonnes questions : est-ce que vous appuyez sur un nombre suffisant de faits pour présenter votre sujet ? Votre discours est-il logique structuré ? Y a-t-il un début une fin (de préférence logique) ? Est-ce que le contenu est suffisamment court pour que les gens puissent être attentif et y réfléchir.

Cet exercice de questionnement est très intéressant. Il vous est également utile de le maîtriser lorsque vous créez votre activité et que vous cherchez un partenaire. vous pouvez vous poser les mêmes questions dans ce genre de cas et bien d’autres.

Dans le même ordre idée disposez-vous d’exemples pratiques, de statistiques vis-à-vis d’expert ou de retour de potentiels clients ? de sondage ? D’étude ? tout élément qui pourrait vous permettre de donner du poids à votre discours.

On peut retrouver aussi cette interrogation lorsque vous êtes en interaction avec un collaborateur ou un collègue pareillement pareil s’il s’agit d’un groupe de travail.

Vous devez faire de vos alliés des faits et des preuves tangibles. Dans un premier temps cela vous demandera bien sûr plus de temps que d’habitude peut-être devrez vous-même vous préparer avant d’aborder certains sujets.

Peut-être devrez vous même demander un temps pour pouvoir répondre. Ce temps vous le mettrez à profit pour préparer vos sujets. Et bien souvent une bonne préparation fera la différence plus particulièrement lorsqu’il s’agit de vous exprimer en public.

Savoir vous exprimer de manière logique tout en étant facile à comprendre renforcera votre ascendant sur autrui. Sachez qu’en plus d’avoir un taux d’attention très faible la plupart des individus ne retiennent que deux ou trois points importants au cours d’un échange verbal.

La tâche de transmettre un message efficace est donc encore plus dure désolé. Réfléchissez bien en amont au nombre d’éléments que vous souhaitez faire passer et l’ordre dans lesquels vous allez les transmettre

Born to be an actor : soyez un acteur

captiver

En réalité savoir bien s’exprimer reviens à jouer un peu une scène de théâtre. En effet un discours rendu vivant par son émetteur aura toujours beaucoup plus d’impact qu’un discours structuré dans son contenu mais débité avec autant de passion qu’une marche funèbre. Comment faire pour rendre un discours plus vivant alors ? Et bien pour cela j’ai nommé : les techniques du théâtre

Les métaphores et les comparaisons seront de précieuses allier car ils vous permettront de créer des images dans l’esprit des gens en décrivant une chose complexe avec une idée simple. Vous pouvez aussi bien associer vos métaphores à des références partagé de manière universelle dans divers domaines : poésie, littérature, art, scientifique même « Lavoisier Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » Je parie que vous pouvez la replacer facilement celle là.

Concernant les comparaisons c’est tout simple, il suffit d’utiliser l’adverbe « comme » pour comparer deux choses entre elles. Utiliser le sans retenu (ou presque). Il est très pratique si vous avez une idée ou un message que vous souhaitez faire passer à vos collègues, vos différents partenaires.

Idéalement essayez de choisir un objet de comparaison ou une action qui n’a rien à voir avec le sujet initial réussissez à faire des connexions (grâce à l’adverbe comme) avec des domaines différents pour faire vos comparaisons ainsi elles auront beaucoup plus d’impact et là c’est gagné.

Non seulement votre message est passé mais en plus de ça rapidement et de manière durable car l’esprit humain fonctionne principalement avec des images.

Maîtriser également les éléments relatifs à votre voix

  • Le rythme : à savoir si vous parlez vite, très vite, lentement ou très lentement
  • Le ton : c’est ce qui va tout simplement être l’état d’esprit que vous communiqué, la colère, la joie la peur
  • Le volume : est-ce que vous vous faites entendre ou pas du tout ?
  • La tonalité : une voix haut perchée ou alors une voix plus grave et bien sûr
  • La diction : est-ce que vous prononcez des mots et les phrases de manière claire ou pas du tout

 

Quelques éléments pour pouvoir gérer le rythme, augmenter vos temps de pause afin de permettre à votre auditoire d’assimiler ce que vous venez de lui transmettre.

A titre d’exemple c’est ce que je m’efforce de faire dans mes formations. Faite varier le rythme de sorte que vous ne perdiez pas votre interlocuteur.

Concernant l’intonation, ne cherchez pas nécessairement à mettre trop d’énergie. L’intonation va traduire votre état vos émotions. Lorsque vous êtes en train de transmettre vos idées pour avoir une voix riche il faut non seulement savoir utiliser ses cordes vocales mais également son diaphragme.

Apprenez à doser la quantité de son cela se fait en contrôlant l’air que vous faites résonner dans votre tête et dans votre gorge. C’est loin d’être un exercice évident et naturel, c’est pourquoi vous faire aider d’un professionnel pourra vous être utile

Pour la tonalité faites de votre voix un élément d’attraction et non un élément d’ennuis. Si vous avez suivi mes conseils précédent sur la qualité des sujets que vous souhaité aborder au cours de vos échanges, vous donnerez une naturellement un ton de voix beaucoup plus intéressant, le ton de voix monotone on oublie.

Une autre habitude toute bête que vous devez prendre, demander un « feedback » de votre auditoire. En clair demander lui si vous vous êtes exprimé correctement et si votre message a été clair.

Si beaucoup de personnes ont certaines difficultés pour transmettre un message de la bonne manière, c’est certainement aussi parce que ces mêmes personnes ne prennent pas le temps de demander ce que les personnes ciblés par le discours en question en on retenu.

Vous pouvez leur demander directement ou de manière plus subtile essayé de déceler un des signes visuels.

Un sourire, un regard soutenu, même des sourcils froncé, tout ceci sont des éléments de langage corporel que vous devez scruter afin de pouvoir ajuster la qualité de vos échanges. Vous verrez à terme vous gagnerez en efficacité

Vous pouvez également améliorer votre diction par vous même en pratiquant certains exercices : Entrainez vous a parler plus lentement devant une glace. Cet exercice va vous permettre de prendre conscience de vous même lorsque que vous parlez et d’ajuster en fonction.

Un autre exercice consiste à tenir un crayon entre vos dents et de vous entraîner à parler avec jusqu’à ce que vous soyez parfaitement compréhensible. Bien sur je vous recommande de faire cela dans l’intimité de votre salle de bain. Se balader au travail ou dans la rue avec un stylo entre les dents pourrait être un peu bizarre…

Vous avez à présent tout les éléments nécessaires pour devenir un maestro du langage. Accordez y du temps, cette compétence vous sera très utile croyez moi.

Bon business, JL